Nouvelle étape du déconfinement : tout ce qui change le 9 juin

À partir du mercredi 9 juin, les Français pourront s’attabler plus longtemps au restaurant, courir sous les néons des salles de sport, retourner bien plus régulièrement au bureau. Au delà de ces temps forts de la troisième étape du déconfinement, une multitude d’allégements devrait permettre d’accélérer franchement le retour à la vie normale. 

Les déplacements

Le couvre-feu passe de 21 heures à 23 heures. Ces deux heures supplémentaires offrent une vraie respiration aux restaurateurs, aux cafés et à leurs clients. Pour sortir sans restriction d’horaire, il faudra encore un peu patienter : le couvre-feu sera totalement levé le 30 juin.

La France va également assouplir les règles d’entrée sur son territoire. Tous les Européens complètement vaccinés pourront entrer en France sur présentation d’un certificat de vaccination papier ou du pass sanitaire validé par l’Union Européenne. Jusqu’au 9 juin, les personnes de plus de 11 ans devront encore présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures pour revenir sur le territoire français.

Restaurants et cafés

Les cafés et restaurants pourront de nouveau accueillir des clients en salle, mais avec une jauge de 50 % pour l’instant et des tables de 6 personnes maximum. Les terrasses retrouvent leur pleine capacité de remplissage, toujours avec des tables de 6 personnes maximum.

Cinéma, salle de spectacle et théâtre

À l’instar des restaurateurs, les cinémas et théâtres respirent un peu plus. Avec le couvre-feu décalé à 23 heures, les séances du soir signent leur retour. Et la jauge augmente considérablement : elle passe de 35 % de la capacité des salles (et 800 personnes maximum) à 65 % et un plafond de 5 000 personnes.

Les lieux qui rouvrent

Les établissements sportifs couverts (salles de sport, piscines d’intérieur, gymnases…), les salons et foires d’exposition, les loisirs intérieurs (bowling, salles de jeux, escape game…) et les casinos avec activités de contact (cartes, roulettes, etc.) sont désormais ouverts. Ils doivent toutefois respecter une jauge de 50 % de l’effectif autorisé.

Dans les salles de sport, les sportifs devront respecter une distance de deux mètres entre eux. Pour ceux qui font du sport en extérieur, les groupes passent de 10 à 25 personnes, et les sports de contact peuvent reprendre. Enfin, la danse dans les conservatoires et les écoles va redémarrer avec une jauge de 35 % de la classe.

Très attendus, les festivals en plein air assis et les établissements sportifs de plein air, comme les stades, seront autorisés à recevoir des spectateurs, avec un plafond de 5 000 personnes. Comme pour les salons et foires, il faudra utiliser le pass sanitaire au-delà de 1000 personnes. Pour les festivals en plein air debout, encore un peu de patience, ils se dérouleront à partir du 1er juillet.

Les fêtes foraines rouvrent aussi leurs portes, en respectant un périmètre de 4 m² par client, au grand soulagement des forains qui manifestaient pour une réouverture rapide. Après de longs mois de fermeture, les spas, hammams, saunas et thalassothérapies peuvent enfin accueillir du public, en respectant toutefois une jauge de 35 %.

Mariages, enterrements et lieux de culte

Dans les lieux de culte et lors de cérémonies (mariage ou PACS) à la mairie, il faut désormais laisser un siège libre sur deux, contre trois jusqu’à présent. À partir de ce mercredi aussi, les salles des fêtes et salles polyvalentes en configuration assis pourront accueillir 65 % de l’effectif autorisé, avec un plafond de 5 000 personnes, au lieu de 35 % et 800 personnes maximum encore en vigueur jusqu’au 8 juin. Quant aux cérémonies funéraires en extérieur, la jauge passe de 50 à 75 personnes.

Marchés et centres commerciaux

Marchés couverts, commerces et centres commerciaux reçoivent davantage de monde, avec une distanciation physique passant de 8 m² par client à 4 m². Cette règle n’est pas valable pour les marchés ouverts.

Musée, monument et bibliothèque

Comme pour les marchés et les commerces, ces établissements culturels pourront accueillir deux fois plus de monde : la jauge descend ce mercredi à 4 m² par visiteur, contre 8 jusqu’à présent. Dans les bibliothèques et médiathèques, il faudra continuer à laisser un siège libre sur deux.

Télétravail

Ce mercredi marque le grand retour des employés sur leur lieu de travail, avec l’assouplissement du télétravail. Jusqu’à mardi, la règle en entreprise est d’avoir recours systématiquement au télétravail, dès que l’activité le permet. « À partir du 9 juin, les entreprises devront déterminer, à l’issue d’échanges entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de télétravail pour chaque employé », explique le gouvernement sur son site. Ce qui suscite l’angoisse de milliers de salariés, habitués au confort et au calme qu’offre le télétravail.

Enseignement supérieur

La règle depuis le 19 mai ne change pas : jusqu’à la rentrée de septembre, 50 % des étudiants sont autorisés à revenir sur site. En revanche, les établissements d’enseignement supérieur ont la possibilité de réaliser leurs examens en présentiel ou en distanciel, selon les modalités de décembre 2020 et janvier 2021. En septembre, ils devraient rouvrir dans des conditions normales.

Share This